La Roche L’inquiétude grandit autour de l’avenir du Concorde

❝ L’exemple vannetais est-il rassurant ?

La récente déclaration de Luc Bouard [maire de La Roche-sur-Yon], prenant l’exemple de Vannes en espérant calmer les inquiétudes, n’atteint pas son but. Dans la préfecture morbihannaise, une convention lie Cinéville, la mairie et une association Cinécran. Cette dernière programme des films art et essai et se voit prêter deux salles pour accueillir un festival dédié au cinéma européen. Un fonctionnement qui, s’il satisfait les membres de cette association, n’est guère comparable à celui du Concorde, géré par un établissement public. Tout comme les 7 séances hebdomadaires, comparées au 60 à 70 séances du Concorde. ❞

Suite…