La Roche L’inquiétude grandit autour de l’avenir du Concorde

❝ L’exemple vannetais est-il rassurant ?

La récente déclaration de Luc Bouard [maire de La Roche-sur-Yon], prenant l’exemple de Vannes en espérant calmer les inquiétudes, n’atteint pas son but. Dans la préfecture morbihannaise, une convention lie Cinéville, la mairie et une association Cinécran. Cette dernière programme des films art et essai et se voit prêter deux salles pour accueillir un festival dédié au cinéma européen. Un fonctionnement qui, s’il satisfait les membres de cette association, n’est guère comparable à celui du Concorde, géré par un établissement public. Tout comme les 7 séances hebdomadaires, comparées au 60 à 70 séances du Concorde. ❞

Suite…

Martine Chantecaille ▸ Cinéma à Piobetta ⥤ questions toujours sans réponses…

“Lors du Conseil Municipal qui se tenait hier soir, une délibération portait sur l’aménagement de l’ilôt Piobetta.

L’occasion pour moi de redire mon inquiétude face au souhait de Luc Bouard annoncé dans la presse d’implantation d’un 3ème cinéma et de demander s’il persistait dans ce projet problématique pour l’ensemble des deux structures existantes et qui ne manquerait d’entraîner à plus ou moins long terme la fin du cinéma le Concorde ou s’il s’agissait de transférer le Concorde.

Suite…

Cinéma à Piobetta ▸ les doutes des professionnels

Sauf à disposer d’études qui démontrent le contraire, c’est donc bien à la périphérie que les cinémas font leur chiffre d’affaires, plus qu’en centre-ville. D’ailleurs, la Soredic ne lâcherait pour rien au monde son site, près des Flâneries, pour aller s’installer à Piobetta. «Je ne vois pas l’intérêt de dépenser de l’argent pour déménager et perdre 20% de fréquentation», résume Yves Sutter.

Suite…

Martine Chantecaille ▸ Piobetta ⥤ Cinéma : la vigilance s’impose !

” Vous nous demandez ce soir de nous prononcer sur l’annonce du programme souhaité à Piobetta, sans qu’un cahier des charges n’accompagne et ne précise cette délibération.

Ce programme mentionne l’ouverture d’un 3ème cinéma. Vous avez ainsi expliqué à la presse que la concurrence n’était pas toujours dommageable et qu’elle serait « même profitable au Concorde ».

Suite…

Vive le FIF… il le vaut bien.

❝ Les jours qui viennent lui [Luc Bouard, nouveau maire de La Roche-sur-Yon permettront – je l’espère – de découvrir enfin que les milliers de spectateurs présents tous les ans ne sont nullement virtuels et que le FIF représente comme l’écrivait J. Mandelbaum l’an dernier dans Le Monde (21/10/2013) « un lieu de plaisir à haute valeur cinématographique ajoutée » ❞ Martine Chantecaille, parti socialiste (opposition), responsable durant le mandat municipal 2008-2014 de la délégation « patrimoine, histoire et animation culturelle»  

Suite…