Piobetta, des certitudes et des doutes

❝ Et que dire de l’épineux problème du cinéma. Quatre salles vont être aménagées “avec une partie art et essai et une partie avec une programmation plus large, plus grand public. ” C’est du moins la position défendue par le maire et la mission confiée au promoteur. Une option qui va à l’encontre des Amis du Concorde qui souhaite avoir la main sur les quatre salles. A l’étroit dans leurs locaux de la rue Gouvion, les cinéphiles veulent le transfert du Concorde à Piobetta, la main-mise sur les quatre salles et le maintien du statut d’établissement public. ” On veut garder un cinéma qui a une indépendance de programmation ouvert au public et qui joue un rôle pédagogique sur le territoire ” clament en chœur les défenseurs de l’art et essai.  

Suite…

La pub détournée par les Amis du Concorde

  ❝ “La volonté de la Ville est extrêmement claire, maintenir un cinéma d’art et d’essai dans la future structure Piobetta,[via] deux salles” sur les quatre du futur lieu.  Sa future gestion qui concentre les inquiétude “est entre les mains du promoteur, bien que la Ville ait un pouvoir de décision important.” Ce soir, en conseil municipal, les contours du projet du promoteur Giboire seront justement présentés.❞ Clémence Holleville, Ouest-France, le 13/12/2016 (citations : Julien Le Vayer, directeur du cabinet du Maire de La Roche-sur-Yon)  

Suite…

Pour son directeur, le cinéma Concorde est “en danger”

La polémique autour de l’îlot Piobetta rebondit à La Roche-sur-Yon. La soirée de clôture du Festival international du film à peine refermée, Paolo Moretti tire la sonnette d’alarme.

“Le flou dans lequel nous travaillons met en danger le Concorde et le festival.” Délégué général du Festival international du film (Fif) et directeur du Concorde, Paolo Moretti ne mâche pas ses mots au lendemain de la clôture de la septième édition.

Suite…

L’îlot Piobetta jette un froid au festival du film

Le discours de Luc Bouard, lors de l’ouverture du festival du film lundi, a suscité l’étonnement, voire la gêne chez certains. Le maire a évoqué le projet d’aménagement de l’îlot Piobetta, vantant la création « d’une nouvelle salle de cinéma, à La Roche, avec l’intégration du Concorde ». De quoi offrir « encore plus de salles » et « encore plus de coopération avec le Cinéville ».

Luc Bouard(Les républicains) est le maire actuel de La Roche-sur-Yon

Suite…

La Roche-sur-Yon ▸ 2015, Année record pour le cinéma Le Concorde

Au regard des résultats, le maire, Luc Bouard, a annoncé que Le Concorde avait « toute sa place dans le projet de pôle loisirs Piobetta ». Pour Yan Balat, directeur de cabinet de Luc Bouard, « cette annonce est destinée à rassurer les Yonnais. Nous demandons clairement aux promoteurs que le projet qu’ils vont nous proposer en juin prochain intègre la présence du Concorde. »

Suite…

La ville peut-elle accueillir un nouveau cinéma ?

❝ L’intérêt d’un privé pour le site Piobetta n’a tout de même rien d’acquis : les grands groupes (UGC, Gaumont…) ont précisément quitté de nombreux centre-villes parce que les investissements y étaient trop lourds comparés aux bénéfices. À la fin des années 1990, la Soredic s’était montrée intéressée par l’îlot Piobetta, mais elle n’avait pas de concurrence en périphérie. Le PDG avait jeté l’éponge pour des raisons politiques, mais aussi financières : il aurait fallu 600 000 entrées annuelles pour couvrir le fonctionnement. Pas sûr d’ailleurs que la Soredic regrette ce choix : avec son grand parking et les restaurants qui l’entourent, elle profite à plein de ce pôle forcément attirant pour la clientèle. Et resterait de ce fait un sérieux concurrent pour un multiplexe en centre-ville… ❞   < p style=”text-align: center;”>

Suite…