Piobetta, des certitudes et des doutes

❝ Et que dire de l’épineux problème du cinéma. Quatre salles vont être aménagées “avec une partie art et essai et une partie avec une programmation plus large, plus grand public. ” C’est du moins la position défendue par le maire et la mission confiée au promoteur. Une option qui va à l’encontre des Amis du Concorde qui souhaite avoir la main sur les quatre salles. A l’étroit dans leurs locaux de la rue Gouvion, les cinéphiles veulent le transfert du Concorde à Piobetta, la main-mise sur les quatre salles et le maintien du statut d’établissement public. ” On veut garder un cinéma qui a une indépendance de programmation ouvert au public et qui joue un rôle pédagogique sur le territoire ” clament en chœur les défenseurs de l’art et essai.  

Suite…

Monsieur le maire

“Oui, nous voulons que les enfants de cette ville puissent continuer à rêver, et à inventer, au travers d’une programmation spécifique très souvent montrée en exemple. Oui, nous continuerons à nous battre pour faire exister le Concorde que nous défendrons pied à pied, et pendant la durée qu’il faudra. Parce que nous savons bien qu’à travers votre proposition de deux fois deux salles, c’est l’existence du Concorde que vous désirez remettre en cause.”  

Suite…