Piobetta : Le conseil municipal dans le brouillard

❝ La ville a présenté mardi un aperçu du projet du promoteur Giboire. Le renoncement des autres candidats interpelle l’opposition, tandis que l’avenir du Concorde cristallise les tensions. ❞ ❝ “L’auto-élimination des candidatures” jette le doute sur “la viabilité économique du projet” perçue par les promoteurs. “Le problème central n’est-il pas le cinéma ? interroge l’élu vert. Les retraits progressifs donnent le sentiment qu’il n’y a pas d’espace pour un complexe de cinéma privé […] Tout le monde sait que l’offre est déjà suffisante sur le territoire.” ❞ Clémence Holleville Ouest-France 15 12 2016        

Suite…

Piobetta, des certitudes et des doutes

❝ Et que dire de l’épineux problème du cinéma. Quatre salles vont être aménagées “avec une partie art et essai et une partie avec une programmation plus large, plus grand public. ” C’est du moins la position défendue par le maire et la mission confiée au promoteur. Une option qui va à l’encontre des Amis du Concorde qui souhaite avoir la main sur les quatre salles. A l’étroit dans leurs locaux de la rue Gouvion, les cinéphiles veulent le transfert du Concorde à Piobetta, la main-mise sur les quatre salles et le maintien du statut d’établissement public. ” On veut garder un cinéma qui a une indépendance de programmation ouvert au public et qui joue un rôle pédagogique sur le territoire ” clament en chœur les défenseurs de l’art et essai.  

Suite…

Monsieur le maire

“Oui, nous voulons que les enfants de cette ville puissent continuer à rêver, et à inventer, au travers d’une programmation spécifique très souvent montrée en exemple. Oui, nous continuerons à nous battre pour faire exister le Concorde que nous défendrons pied à pied, et pendant la durée qu’il faudra. Parce que nous savons bien qu’à travers votre proposition de deux fois deux salles, c’est l’existence du Concorde que vous désirez remettre en cause.”  

Suite…

La pub détournée par les Amis du Concorde

  ❝ “La volonté de la Ville est extrêmement claire, maintenir un cinéma d’art et d’essai dans la future structure Piobetta,[via] deux salles” sur les quatre du futur lieu.  Sa future gestion qui concentre les inquiétude “est entre les mains du promoteur, bien que la Ville ait un pouvoir de décision important.” Ce soir, en conseil municipal, les contours du projet du promoteur Giboire seront justement présentés.❞ Clémence Holleville, Ouest-France, le 13/12/2016 (citations : Julien Le Vayer, directeur du cabinet du Maire de La Roche-sur-Yon)  

Suite…

La Roche L’inquiétude grandit autour de l’avenir du Concorde

❝ L’exemple vannetais est-il rassurant ?

La récente déclaration de Luc Bouard [maire de La Roche-sur-Yon], prenant l’exemple de Vannes en espérant calmer les inquiétudes, n’atteint pas son but. Dans la préfecture morbihannaise, une convention lie Cinéville, la mairie et une association Cinécran. Cette dernière programme des films art et essai et se voit prêter deux salles pour accueillir un festival dédié au cinéma européen. Un fonctionnement qui, s’il satisfait les membres de cette association, n’est guère comparable à celui du Concorde, géré par un établissement public. Tout comme les 7 séances hebdomadaires, comparées au 60 à 70 séances du Concorde. ❞

Suite…

Pour son directeur, le cinéma Concorde est “en danger”

La polémique autour de l’îlot Piobetta rebondit à La Roche-sur-Yon. La soirée de clôture du Festival international du film à peine refermée, Paolo Moretti tire la sonnette d’alarme.

“Le flou dans lequel nous travaillons met en danger le Concorde et le festival.” Délégué général du Festival international du film (Fif) et directeur du Concorde, Paolo Moretti ne mâche pas ses mots au lendemain de la clôture de la septième édition.

Suite…

L’îlot Piobetta jette un froid au festival du film

Le discours de Luc Bouard, lors de l’ouverture du festival du film lundi, a suscité l’étonnement, voire la gêne chez certains. Le maire a évoqué le projet d’aménagement de l’îlot Piobetta, vantant la création « d’une nouvelle salle de cinéma, à La Roche, avec l’intégration du Concorde ». De quoi offrir « encore plus de salles » et « encore plus de coopération avec le Cinéville ».

Luc Bouard(Les républicains) est le maire actuel de La Roche-sur-Yon

Suite…

La Roche-sur-Yon ▸ 2015, Année record pour le cinéma Le Concorde

Au regard des résultats, le maire, Luc Bouard, a annoncé que Le Concorde avait « toute sa place dans le projet de pôle loisirs Piobetta ». Pour Yan Balat, directeur de cabinet de Luc Bouard, « cette annonce est destinée à rassurer les Yonnais. Nous demandons clairement aux promoteurs que le projet qu’ils vont nous proposer en juin prochain intègre la présence du Concorde. »

Suite…