La confiance ne se décrète pas, elle se construit tous les jours

 

Je signe parce que le travail pluridisciplinaire engagé depuis de nombreuses années auprès du grand public et des scolaires par l’équipe du Concorde est remarquable et témoigne d’une vitalité culturelle assez rare pour une ville de près de 60 000 habitants. Les statistiques de fréquentation du Concorde rappelées dans la pétition sont assez surprenantes et éclairent de façon évidente l’attachement des yonnais au cinéma, si ce point méritait encore d’être établi…

Le Festival International du Film de la Roche sur Yon, de plus en plus reconnu sur le plan national et dont les élus actuels n’ont pas manqué de souligner l’intérêt et la qualité – autant pour la Ville que pour leur propre communication –  est aujourd’hui un des marqueurs de l’attractivité du territoire yonnais. Il paraît étonnant que dans un tel contexte, et avec l’ambition de développer l’attractivité de l’agglomération, aucune démarche concertée avec l’ensemble des partenaires ne soit déjà engagée…

La confiance ne se décrète pas, elle se construit tous les jours. Et comme on dit : “Il n’ y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour”. Les preuves de confiance sont nécessaires, sinon on peut tout imaginer. A ce titre, il est établi par les “experts du sujet” que la confiance repose sur 4 facteurs indissociables : la cohérence, la reconnaissance, la transparence et la protection. L’absence de concertation et de communication auprès de l’équipe dirigeante du Concorde, mais également l’absence d’informations claires auprès de la population utilisatrice de l’équipement, laisse un espace ouvert où l’on peut légitimement interroger la cohérence du projet, la transparence de la démarche et la volonté de protection des élus auprès des salariés du Concorde… Autant d’éléments contradictoires à l’établissement de la confiance…

J’espère, comme le texte de cette pétition y invite, que des réponses rassurantes et constructives seront rapidement apportées aux acteurs du rayonnement de la Ville !

Jean-Luc Poisson, habitant de La Roche-sur-Yon

signataire de la pétition

Vous pourriez également être intéressé(e)…